Comme un poisson


As-tu remarqué comme parfois, être heureux dérange ?


Il y a un fonctionnement courant chez l'humain, celui de vivre dans la plainte.


J'ai parfois accompagné des personnes qui, à ce titre et de façon totalement inconsciente, ne souhaitaient pas évoluer, aller mieux ou même se guérir.


Cultiver le mal-être, les maladies, etc., permet souvent d'obtenir des bénéfices secondaires, comme attirer l'attention, la compassion, la pitié... L'homme semble accro aux "drames existentiels" et cela devient indispensable à sa vie sociale. Sans problème à gérer il devient donc « hors normes ». Il est alors plus simple de se glisser dans la peau de quelqu'un qui rencontre des difficultés.


Afficher son bonheur est vécu comme une excentricité. Ceci est un comble ne trouves-tu pas, quand tout autour de nous, nous pousse à rechercher le bonheur ?


Si dorénavant, nous apprenions à être satisfaits de qui nous sommes, de ce qu’on a, et de ce qu’on pourrait aussi avoir ?


Observons avec attention ces petits riens qui parsèment notre existence et qui font notre joie de vivre. Oui, regardons attentivement et reconnaissons que nous avons plus de raisons d'être heureux, que malheureux.


Si nous cessions de laisser aux autres le choix de nos émotions, de nos sentiments ?


Cessons de nous abrutir dans la négativité. Voyons enfin ce verre à demi plein plutôt qu’à moitié vide.


Notre vision doit être libre, laissons aux autres leurs lunettes filtrantes.


L'énergie du bonheur est supérieure à celle du mal-être.


Contacte-moi et œuvrons ensemble à l’expansion de ton propre bonheur, fais éclater ta joie et tant pis pour les jaloux et les grincheux.


Alors plus d'hésitation


Pascale GASTOUS

06.32.99.63.33

www.lechoixdetre.com


#développementpersonnel #bonheur #joie #choix #creersréalité #êtresoi #Hypnose #hypnosesagece #sajecefamily #sechoisir #accompagnement

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout