Parler pour ne plus supposer





Il y a longtemps j'ai lu quasi totalité des bouquins : "les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus". Il y était démontré combien nos pensées différaient face à une situation, une décision, voire la vie dans sa globalité.








Aujourd'hui, nos rôles, bien déterminés par le passé, ont été quelque peu partagés au quotidien. Les hommes s'occupent des enfants, de la maison et les femmes sont des cadres décideurs, des agents de sécurité...


Pour autant nos schémas de pensées sont toujours différents. Quand j'entends mes consultantes se faire du mouron en interprétant ce que pensent leurs hommes, je me dis que nous avons encore beaucoup à faire pour équilibrer nos modes de communication.





Il serait tellement simple de poser les questions à l'intéressé plutôt que ruminer et s'empoisonner sur d'hypothétiques déductions.


🔸Parler encore et toujours, exprimer ses ressentis, sans attaquer l'autre.


🔸Parler pour partager et construire.


🔸Parler pour évacuer les doutes et les inquiétudes.




Voila la base. Nos peurs, nos croyances, nos conditionnements font que nous muselons notre expression, laissant la moulinette mentale produire une bouillie infame de pensées toxiques, créant ainsi : ressentiment, frustration, manques et tristesse.


Qu'en penses-tu ?

Es tu du style "je déduis ses pensées" ou plutôt "communication libre et décomplexée", sans crainte de te confronter à sa version ?


Raconte moi.


#communication #parole #interprétation #question #discussion #lechoixdetre

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout